centre de reflexo - L' éponge émotionnelle 3
 La santé à vos pieds! - Avec Gérard et Liliane
 

Balayez le syndrome de l’éponge émotionnelle !

Je suis thérapeute mais étant aussi familière avec l’hyper empathie, l’éponge émotionnelle et le syndrome de la cocotte minute, j’ai pensé à écrire ce sujet phare qui touchera probablement beaucoup de mes lecteurs qui se reconnaitront !

Empathie et hypersensibilité: la porte vers l’éponge émotionnelle

Certaines personnalités hypersensibles ont tendance à tout absorber autour d’elles : ondes, vibrations, mauvais sentiments ou émotions toxiques, pensées parasites. Elles sont souvent parasitées par ces phénomènes au point où elles en tombent malades.

Comprendre l’émotion parasite

La peur, la colère, la frustration, le chagrin et l’immobilité sont des énergies négatives. Elles le sont d’autant plus que nous pouvons potentiellement les « attraper » et les transmette aux autres.


Qui sont les personnalités éponges ?

Certaines personnalités sont plus prédisposées que d’autres notamment celles soumises à l’anxiété chronique, la dépression ou le stress.

Tout cela concourt en fait à vous transformer en éponge émotionnelle en affaiblissant/diminuant vos défenses.

Quand l’hypersensibilité s’invite

En général ce côté hyper-sensible aux autres va finir par se développer, notamment quand vous finissez par ex par avoir la même douleur que votre voisin. C’est ainsi que l’empathie fonctionne, on s’attaque aux problèmes brûlants qui sont encore en nous et aussi ceux des autres.

Où se nichent les énergies « négatives » ?

D’un point de vue énergétique, les énergies négatives peuvent provenir de plusieurs sources : gens, situations, émotions.

Fuyez les émotions les personnes, les personnalités, et les situations toxiques !

Si vous avez tendance à être une éponge émotionnelle, vous n’aurez pas le choix car il faut apprendre à éviter de capter les émotions négatives d’un individu.

Il va falloir pour cela que vous appreniez à contourner et éviter les négativités de votre entourage.

Bien sûr ce que vous ressentez peut provenir soit de votre intérieur, ou de quelqu’un d’autre, ou il peut s’agir d’une combinaison des deux.

Boostez vos émotions positives

Il est impératif de ne plus prendre la charge émotionnel de l’autre. Arrêtez d’absorber les émotions des autres !

Posez vous les bonnes questions :

1. regardez votre miroir mental ; identifiez si vous êtes susceptible ?

2. Si vous êtes très empathique, vous avez plus de chance d’être affectée !

Car vous êtes quelqu’un qui agit comme une « éponge émotionnelle ».

 

Les signes de l’Empathie amenant l’éponge émotionnelleVous sentez la peur, l’anxiété, le stress des autres et vous prenez cela dans votre corps.Vous vous accaparez la douleur de l’autre, et vous les résolvez comme si c’était votre propre douleur et vos symptômes.Vous vous sentez rapidement épuisé, lessivé et malheureux en présence de la foule.Le bruit, les odeurs, et parler de façon excessive peuvent mettre vos nerfs à vif et déclencher de l’anxiété.Vous avez besoin d’être seul pour recharger vos batteries.Vous êtes moins susceptibles d’intellectualiser ce que vous ressentez. Vos sentiments sont facilement blessés.Vous êtes de nature à donner, vous êtes généreux, enclin à la spiritualité, et à l’écoute.L’intimité des relations étroites peut donner l’impression de suffoquer ou de se perdre soi-même.

 

Comprendre la source de son malaise émotionnel

Tout d’abord, demandez-vous si le sentiment est le vôtre ou celui de quelqu’un d’autre. Cela peut être les deux à la fois. Si l’émotion comme la peur ou la colère est la vôtre, faites doucement face à ce qui en est la cause par vous-même ou avec l’aide de professionnels. Sinon, essayez de repérer la source logique.

Par exemple, si vous allez dans un centre commercial ou dans une salle de concert pleine. Si les lieux très fréquentés vous bouleversent ou vous submergent, cela peut très bien être parce que vous absorbez toute l’énergie négative autour de vous.

Quelques lectures intéressantes:

Eloignez-vous de la source présumée, si possible. Eloignez-vous et voyez si vous sentez un soulagement. N’ayez pas peur d’éviter les inconnus.

Dans un lieu public, n’hésitez pas à changer de place si vous sentez un sentiment de dépression qui s’impose à vous.

 

La sophrologie va vous aider à évacuer

Le Recentrage sur vous-même en vous concentrant sur votre respiration est vital. En faisant cela vous vous connectez à votre essence.

Pendant quelques minutes, continuez d’expirer la négativité, et d’inhaler le calme. Cela aide à rectifier et purifier la peur ou d’autres émotions difficiles.

Débarrassez-vous du mal

Les émotions négatives telles que la peur logent souvent dans votre centre émotionnel au plexus solaire (plexus cœliaque). Faites des respirations hautes ou thoraciques.

Placez votre main sur votre plexus solaire et envoyez des ondes douces à cet endroit précis, pour évacuer le stress.

Pour la dépression de longue date ou l’anxiété, utilisez cette méthode tous les jours pour renforcer ce centre. C’est réconfortant et il s’ensuit un sentiment de sécurité et d’optimisme car ça devient un rituel.

Si votre mal être persiste il est crucial de consulter un thérapeute ou un psychologue.

L’hypersensibilité n’est pas une tare, ce n’est pas une pathologie mais elle reste complexe à traiter !

Gérez votre surcharge émotionnelle

Vous n’avez pas besoin d’être tributaire de votre capacité à absorber les émotions des autres ; transformez ce don en cadeau en mettant au point des stratégies qui peuvent vous libérer.

Evitez les vampires émotionnels

Apprenez à reconnaitre les gens qui vous tirent vers le bas. Les personnes qui sont particulièrement difficiles pour les empathies émotionnelles comprennent les critiqueurs, les victimes, les narcissiques et les contrôleurs.

Judith Orloff qualifie ces gens de « vampires émotionnels ». Quand vous saurez comment repérer ces comportements, vous pourrez vous protéger, y compris vous éloigner de leur présence, et vous dire « je respecte la personne que vous êtes à l’intérieur même si je n’aime pas ce que vous faites. »

Mangez un repas riche en protéines avant d’entrer dans des situations stressantes comme faire partie de la foule.

Lorsque vous êtes dans la foule, cherchez des lieux de refuge, par exemple asseyez-vous sur les bords ou tenez-vous à l’écart.

Assurez-vous que vous ne devez pas compter sur les autres pour vous sortir des situations difficiles.

Amenez votre voiture ou sachez comment rentrer facilement à la maison en cas de besoin.

Ayez suffisamment de fonds pour pouvoir prendre d’autres dispositions si vous commencez à vous sentir dépassé.

Fixez des délais. Savoir jusqu’où vous pouvez tenir et respecter cette limite est essentiel pour assurer votre bien-être mental.

Ayez votre propre espace privé dans une maison partagée avec d’autres personnes. Demandez aux autres de respecter vos temps d’arrêt au cours desquels vous pouvez vous ressourcer.

Pratiquez la méditation et la pleine conscience.

Cherchez des personnes et des situations positives. Appelez un ami qui voit le bien chez les autres. Passez du temps avec un collègue qui voit le bon côté des choses. Ecoutez les personnes remplies.

La vie est belle mais avec les bonnes personnes et les bonnes émotions !

 

Article rédigé par Fériel Berraies,

Chercheur en Sciences Sociales Experte GenreSophro