centre de reflexo - Produits maisons
 La santé à vos pieds! - Avec Gérard et Liliane
 
Comment se fabriquer un déodorant maison ?
Beaucoup se tournent vers les déodorants labellisés bio, exemptés de nombreuses molécules potentiellement irritantes ou allergisantes. Mais pourquoi ne pas se concocter soi même un stick déodorant à l’huile de coco ?
Cette recette basique ne contient pas d’antitranspirants dont l’action est souvent controversée. Elle ne contient pas non plus de pierre d’alun souvent proposée comme déodorant naturel. Les sels d’aluns même naturels, sont tout de même des sels d’aluminium. Ils ne traversent normalement pas la barrière de la peau, mais on ne connait pas l’impact d’une utilisation au long cours sur la peau des aisselles, naturellement fragile et toujours irritée par la transpiration.
D’autres options sont possibles pour une recette toute aussi efficace.

Fabriquer votre déodorant maison naturel
Les ingrédients :
L’huile végétale de coco : extraite du lait et de la pulpe de noix de coco, elle est solide à température ambiante, ce qui est une propriété très intéressante pour un baume solide comme un stick déodorant. Elle est nourrissante et assouplissante, riche en vitamines E et A, ce qui en fait une huile bien adaptée pour adoucir et réparer les peaux irritées. Malgré sa texture d’aspect riche, elle pénètre très facilement. De plus elle est très agréablement parfumée
 
Le bicarbonate de soude : c’est un agent désodorisant naturel. Non irritant, il peut même être utilisé seul, simplement saupoudré sur les aisselles, pour celles et ceux qui n’ont pas le temps ou pas envie de faire une préparation plus élaborée. Il n’a pas d’action anti transpirante, il sera seulement actif sur les odeurs ;
 
Le talc : il est bien sûr connu et utilisé pour ses vertus absorbantes, et son toucher doux et lisse améliore la texture des baumes fait maison. Pour info, il est insoluble dans une huile végétale telle qu’elle, mais il est dispersible dans un baume ; c’est-à-dire qu’il pourra uniquement être incorporé dans une préparation au bain marie.
 
La cire d’abeille : en cosmétique, elle est incontournable. On l’utilise comme épaississant/durcissant dans les baumes. C’est un émulsifiant naturel qui permet aussi de lier la phase aqueuse et la phase huileuse. De plus, elle forme une couche protectrice sur la peau pour des crèmes légères et hydratantes. Il faut la choisir de qualité biologique, non raffinée pour garder le maximum de ses propriétés : elle doit avoir gardé sa couleur jaune pâle. On peut l’acheter sous forme de pain directement chez un apiculteur ou sous forme de paillettes prêtes à l’emploi. Le temps de fonte étant assez long, il est préférable de la râper en copeaux si on a opté pour la première solution…
 
Une huile essentielle, au choix : Lavande vraie ou Palmarosa  – Ces deux huiles essentielles ont des senteurs très différentes mais très marquées ; à chacun de choisir selon ses goûts. Dans les deux cas, un test d’allergie sur l’avant bras est obligatoire avant de l’inclure dans toute préparation. L’huile essentielle de Palmarosa est elle aussi antiseptique, antimicrobienne, antifongique. Elle est réputée également pour ses propriétés anti odeur. L’huile essentielle de Lavande vraie est antiseptique et antibactérienne. Elle est très utilisée pour les peaux sensibles ou irritées qu’elle apaise.
 
L’extrait de pépin de pamplemousse : c’est le conservateur naturel de toute préparation maison. Il évitera le rancissement de l’huile, le développement de bactéries ou de champignons dans la recette.La recette
2 possibilités : on coule la préparation dans un stick vide ou dans un pot en verre.
Quelques lectures intéressantes:
Cette dernière option nécessite de prélever chaque jour avec une spatule ou une petite cuillère et d’appliquer au doigt.
Le déodorant se conserve environ 3 mois à température ambiante ; en cas de fortes chaleurs, le conserver dans un endroit frais, voire au réfrigérateur.
Ingrédients2,5 gr de cire d’abeille10 gr de talc3 gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse5 gouttes d’huile essentielle au choix : palmarosa ou lavande15 gr de bicarbonate de soude25 gr d’huile de cocoMatériel
des gants, un stick vide ou un pot en verre vide de contenance 50 ml, une casserole, une balance de précision, un mini fouet inox, une coupelle ou une petite assiette pour le pesage des ingrédients, éventuellement un contenant en verre supportant le bain marie.
Faire chauffer une casserole d’eau.
Peser la cire d’abeille et l’huile végétale de coco dans la coupelle. Si on met la préparation finale dans un pot en verre, on peut faire fondre les ingrédients directement dans le pot, sinon il faut les verser dans un contenant type bécher en verre ou autre supportant le bain marie.
Quand l’eau bout, arrêter le feu, et déposer le bécher contenant les ingrédients dans l’eau chaude.
Laisser fondre doucement la cire d’abeille et l’huile de coco. Cette opération peut durer plusieurs minutes. Pendant ce temps peser le bicarbonate de soude et le talc.
Une fois le mélange cire d’abeille/huile de coco fondu, ajouter le bicarbonate et le talc en remuant bien avec le mini fouet.
Ajouter l’huile essentielle choisie et l’extrait de pépins de pamplemousse. Bien remuer.
Transvaser le mélange dans le stick déodorant si c’est l’option choisie.
Laisser refroidir. Il est possible de le mettre au réfrigérateur pour accélérer la prise du baume.
C’est prêt !
 
Article rédigé par Marie Chetaille,Naturopathe
Une question ? chetaille.marie@orange.fr